Jul/ novembre 11, 2019/ Les Jeux de soirée

Une soirée retro-gaming pour tous

Qu’est ce que le retro-gaming ? Le retro-gaming est une pratique qui consiste à jouer à des jeux vidéo anciens et à les collectionner. Les premiers  jeux vidéo sont sortis dans les années 1950. Le premier succès viendra avec le jeu « Pong » en 1972. Depuis ce marché a connu une croissance exponentielle avec la création des consoles de jeux. Le chiffre d’affaire du jeu vidéo a même dépassé celui d’Hollywood au début des années 2000. Chacun d’entre nous a donc été bercé dans son adolescence par les jeux vidéo et les différents univers proposés par les éditeurs comme Nintendo, Sony et Microsoft. Bien que les graphismes aient fortement évolués au fils du temps, les jeux de notre enfance ont toujours une place particulière dans notre mémoire. C’est pourquoi, le rétro-gaming a le vent en poupe ces dernières années. Aujourd’hui, nous vous proposons notre retour d’expérience sur l’organisation d’une soirée sur cette thématique !

I] Une soirée pour tous

Faire une soirée rétrogaming, ça plait à tout le monde, mais comment réussir à l’organiser sous forme d’une compétition, en respectant le nombre de participants, le choix des consoles et des jeux tout en respectant un timing défini ? C’est ce que nous allons voir ci dessous.

Après avoir proposé le concept aux amis, nous nous sommes rendu compte que l’idée plaisait et intéressait beaucoup de monde.  L’idée de jouer, mais aussi celle de se mettre en concurrence les uns contre les autres pour donner un peu de challenge à l’évènement.

Nous avions donc des compétiteurs, mais aussi des personnes qui voulaient participer à des animations plus « light », quelques jeux au cours de la soirée mais pas forcément dans le championnat sur console.

C’est pourquoi nous avons lancé l’animation sous deux formes : une compétition qui se déroulera tout au long de la soirée, et des jeux annexes qui pourront être testés par n’importe qui, joueurs console ou non. Ces deux alternatives permettaient également aux couples accompagnés d’enfants de mieux s’organiser pour profiter tous les deux de la soirée.

II] Organiser le Championnat :

1) Pourquoi un championnat ?

Pour la partie compétition, le format championnat parut le plus adapté. En effet le but reste que tout le monde puisse jouer un maximum, et un format tournoi risquerait d’éliminer dès le premier tour certains participants.

Lors du sondage des participants nous avions eu 14 candidats pour le championnat. On n’imagine pas pouvoir gérer un championnat à 14, sachant que chacun doit rencontrer chaque autre personne. Nous avons donc décidé de créer des équipes de 2, ce qui réduit le nombre de rencontres et incitera les gens qui ne se connaissent pas forcément à se rencontrer.

2) Comment organiser un championnat

Pour gérer au mieux l’enchainement des matchs, le championnat s’est déroulé sur la base de deux consoles « rétro » et 2 jeux différents chacun (Nintendo 64 : Extreme G et Pokemon Stadium 1) (Super Nintendo :Mario Kart et Street Fighter 2).

Deux postes ont donc été installés, qui tourneront en continu tout au long de la soirée.

Pour établir le programme, nous avons utilisé un logiciel version tableur (type http://1960nene.free.fr/igcs.htm) qui nous a généré le programme de la soirée.

Exemple de générateur de championnat

Le championnat fonctionne de la même manière que le sport traditionnel, avec un système de points gagnés par victoire (3 pts), match nul (1 pt) et défaite (0 pt).

Chacun des matchs sont répartis soit sur la console 1, soit sur la 2, le but étant que chaque équipe puisse jouer sur chacun des supports. A la moitié des matchs réalisés, on change de jeu sur chacune des deux consoles.

Avec ce système, chaque équipe aura rencontré chacune des autres équipes, et aura joué à chaque jeu au moins une fois. Le hasard de la composition d’équipes fait le reste pour ce qui est de « qui rencontre qui » et sur « quel support ».

3) Lancement du championnat :

Lors de l’arrivée des invités et pour donner plus de sens au jeu d’équipe, chaque convive participant à la compétition a pu piocher un papier contenant son personnage et son nom d’équipe. L’objectif de cette pioche était de séparer les bons joueurs, les couples et les personnes ayant le plus d’affinités pour créer des duos homogènes et favoriser les échanges. Nous avions imprimés, pour cela, 7 duos de personnages de jeux vidéo célèbres séparés dans deux pioches. (Exemple Mario et Luigi, Link et Zelda, Sacha et Pikachu…etc.) La première étape était donc de retrouver son double et de faire connaissance !

Nos équipes de championnat

7 équipes de deux ont donc été créés, et ont commencé à jouer des matchs de 20 min. L’animateur appelait les équipes (« console 1, équipe pokémon vs équipe street fighter… ») et 4 joueurs se présentaient donc devant la console. Ils choisissaient alors qui joue contre qui pour 10 min, puis leurs partenaires respectifs les 10 min suivantes.

A la fin des 20 minutes, l’animateur annonce les matchs suivants et note les scores par équipe obtenus sur le tableur. Pour vous donner une idée, nous avons pu enchaîner tous nos matchs de 20 minutes chacun entre 19h30 et 23h30.

4) Championne du championnat oui, mais pas championne de la soirée…

Pour pimenter encore le résultat final, les 4 premières équipes du championnat ont été mises en compétition à nouveau sous format demi finale et finale, et sur de nouveaux jeux restés secrets jusqu’à la dernière minute ! (Nintendo 64 : ISS 64 et Super Nintendo :Mario Kart 64)

Cette fois nous avons choisi un jeu qui peut se jouer à 4 simultanément, afin d’avoir une grosse partie de 20 minutes par rencontre ! Nous avons donc lancé les demi-finales : Le 1er vs le 4ème, puis le 2ème vs le 3ème Puis sur encore un autre et dernier jeu la finale, avec les deux vainqueurs des demi.

L’équipe (enfin) restante est sacrée championne de la soirée! (Pour l’anecdote, nos finalistes ont fait un match nul sur leur dernier jeu, ce qui nous a obligés à lancer une ultime partie pour les départager !).

Notre astuce Les Anim’aginables:

Testez vos jeux en amont pour vérifier la durée d’une partie pour mieux gérer votre timing!

III] Les jeux annexes

1) Mini jeu n°1: Les rétro-box

Ce jeu a pour principe de faire deviner des objets retro-gaming aux participants. Pour cela, nous avons utilisé des boites en cartons où nous avons créé une ouverture accessible uniquement par une main. Le participant insère sa main dans la boite et essaye de deviner ce qui se cache à l’intérieur en utilisant uniquement son sens du toucher!

Nous avons ainsi préparé 5 boites ainsi que des coupons réponses pour éviter que les autres participants puissent entendre les réponses des premiers joueurs.

Exemples d’objets à cacher à l’intérieur: Boite de jeux PS1, Manette Nintendo 64, carte mémoire PS1, cartouche de jeu Game boy color, Game Boy advance…etc

Notre astuce Les Anim’aginables:

– Pour la confection de la retro-box nous avons scotché à l’intérieur de l’ouverture un petit morceau de tissus (ourlet vers le bas) pour éviter que le contenu ne soit visible de l’extérieur.

– Pour les petits objets, pensez à les scotcher au fond du carton pour éviter que les petits malins les fassent sortir de la boite…

2) Mini jeu n°2 : L’oreille du gamer

Ce deuxième jeu était basé sur la reconnaissance auditive de sons en lien avec l’Univers du Retro-gaming. Pour cela, nous avons sélectionné une quinzaine de sons à reconnaître. Par exemple: musique de démarrage de console, bruits de fin de jeu, bruits saut de personnage célèbre… Nous vous invitons à écoutez le podcast pour jouer avec nous à ce jeu!

Notre astuce Les Anim’aginables:

Ce jeu doit être réalisé à l’écart des autres animations pour ne pas le dévoiler trop tôt aux autres joueurs… Notre pièce à vivre étant complètement occupée par nos 20 invités nous avons opté pour la réalisation de cette activité …. dans nos toilettes!!! situé dans notre couloir d’entrée. Nos toilettes étant très exiguës, les participants se positionnaient par équipe de 2 sur la cuvette (situation très surprenante pour tout le monde) ce qui a donné lieu à une photo souvenir pour chacun d’entre eux. L’animateur était placé en face pour diffuser les différents sons.

3) Mini jeu n°3: Les personnages de jeux vidéos de A à Z

Pour les personnes, les moins à l’aise avec l’univers des jeux vidéos, nous avions prévue une petite animation ludique à réaliser par équipe. Le principe était simple, chaque équipe disposait de 26 personnages qu’il fallait replacer sur une affiche par ordre alphabétique en fonction de leur nom et prénom.

La première équipe ayant terminé de positionner correctement les différents éléments gagne!

4) Un poste de jeux en libre service

Une troisième zone de jeu contenant deux consoles a également été mis à disposition de l’ensemble des participants. Cet espace permettait à l’ensemble des invités de pouvoir jouer sans enjeux et librement et notamment à des mini jeux accessibles à tous (comme ceux dans Pokemon stadium).

IV] La décoration retro-gaming

Pour la décoration nous avons choisi l’univers de Mario. Nous avons imprimé un certain nombre de personnages emblématiques que nous avons répartis un peu partout dans les espaces de vie. Dans les différents espaces de passage, des musiques de thème Mario étaient également diffusées pour participer à l’ambiance retro-gaming.

En ce qui concerne le repas: Pour l’apéritif, des chips en formes de monstre, du saucisson en forme de pacman et des pizzas pokeball. Pour le repas des pastas box. Si nous avions eu un peu plus de temps nous aurions pu customiser les box en mode retro-gaming!

V] Retours d’expériences lors de la soirée retro-gaming

En ce qui concerne le championnat, ce dernier a bien mieux fonctionné que toutes nos espérances. Il s’est terminé à l’heure prévue peu après minuit ce qui a permis de conserver un maximum de participant jusqu’à la finale! Les invités prenaient plaisir à regarder les équipes s’affronter!

Aperçu des phases finales jouées dans le fond de notre salon

Les jeux annexes semblent avoir été apprécié par l’ensemble des participants§ Nous avons eu d’excellents retours de nos amis depuis cette soirée. L’animation dans les toilettes à fait mouche! cf. III] 2)

On avoue que les pizzas Pokeball par contre c’était le carnage! Le meilleur visuel était sans conteste avant cuisson!!!


Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à cliquer sur le bouton “j’aime” en bas de l’article et à le partager!

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

  1. Super proposition ! J’entends déjà le générique de Mario… et mes pouces frétillent d’impatience !

    1. Ah oui c’est vrai Valentine! Le générique de Mario reste dans la mémoire de chacun d’entre nous!

Par ici : Laissez un commentaire!

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser HTML les balises HTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.