Jul/ avril 1, 2021/ Le coin des animateurs

Les anecdotes de soirées quand je servais dans les salles de réception !

Le saviez-vous ? Dans ma (très lointaine) jeunesse, j’ai travaillé dans une salle de réception, qui accueillait principalement des soirées de mariage, mais aussi toutes sortes de festivités. J’étais appelé en fonction de la charge de travail selon le nombre d’invités, et je pouvais travailler le vendredi comme le samedi, en journée ou en soirée, principalement durant la belle saison c’est à dire d’avril à octobre. C’était une façon d’avoir un job et pouvoir vivre pendant ses études… Dans cet article, je vous propose de nous replonger dans les mariages et soirées les plus folles, les plus insolites bref les plus marquantes que j’ai connu.

Le mariage thème bière, ou comment joindre l’alcool à l’agréable!

Imaginez un jour d’été où vous vous préparez à recevoir une famille un peu spéciale avec des goûts particuliers. Et pour cause : ils sont belges, ils aiment la bière (sans blague ?), à tel point qu’ils en feront le thème central de leur soirée de mariage. Alors, convaincus ?

Pour cette soirée, tout tournait autour de la bière : que ce soient les animations, la décoration, et bien-sûr la boisson. Il faut savoir que lors d’un mariage, on ne sert en général pas de bière : le champagne est préféré. Eventuellement vous pouvez avoir un convive qui vous en demandera une en fin de soirée, et vous la servez à l’unité et à la demande.

Le clou de cette soirée était finalement un aspect de la déco : le centre de table. En effet pour coller au thème, chaque table et donc chaque centre de table avait pour objet un jéroboam voire un réhoboam de bière d’une marque différente à chaque fois. Soit une bouteille de 3l voire 4,5l.

Vous aviez donc la table “Westmalle”, la table “Karmeliet” ou encore la table “Kwak”… Et vous savez quoi ? Elles ont été ouvertes lors du dessert et bien sur bues entièrement !

Le mariage casino, ou comment se sentir à Vegas en robe blanche ?

Rassurez vous, il n’y avait pas ni Elvis, ni King-Kong… Par contre dans cette soirée les mariés avaient mis le paquet sur la déco !

Imaginez : non seulement les murs et les tables étaient garnies de jetons, cartes, pièces ou autres accessoires bling bling. Mais les jeux de casino envahissaient également la salle ! A vous donc le black jack, la roulette, les machines à sous, le poker… Il y avait l’ambiance, le bruit, les lumières, un spectable dans le spectacle.

Je ne sais pas si les mariés étaient fans de Las Vegas ou comptaient s’y rendre, mais une chose est sure : tout était fait pour que les invités ne sachent plus où donner de la tête. Il y avait même un magicien qui passait de table en table pour proposer ses numéros…

Le mariage grand luxe, ou comment faire plus que plus

Cette fois, les mariés et leurs parents voulaient apparemment en mettre plein la vue à leurs invités. Peut être même aux voisins avec ! Ce mariage c’était le grand luxe, et les invités le « gratin » comme on dit. Voitures de sport, berlines tape à l’œil qui débarquent dans une salle complètement décorée pour l’occasion avec tout ce qui brille, qui éblouit et qui pétille ! Bien sur le champagne à volonté en entrée, repas raffiné puis dessert explosif ! En effet au moment du dessert l’on a tiré des feux d’artifices dans le parc de la salle, 14 juillet nous ne sommes pas loin !

Et puis, pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ? A la base dans cette salle vous avez une salle pour la réception/vin d’honneur/apéritif, puis une salle pour le repas. Ici les mariés ont surement du juger cela trop petit, car ils ont fait installer à la suite de cela dans le jardin un immense chapiteau. Bien évidemment, pas celui de votre grand tante en plastique troué. Non celui la montait à plus de 4m de haut, tout en drapés et en volupté. Les parois étaient rehaussées de spots de couleur qui projetaient du bas vers le haut pour plus de classe encore.

Du coup, la réception devenait juste une salle d’accueil. La salle de repas devenait la salle pour l’apéritif et enfin vous accédiez au grand chapiteau… C’était presque le Titanic ! (sauf que ça ne flottait pas…)

Les soirées de fin d’études bien classes qui finissent… autrement…

Parfois nous recevions aussi d’autres types de publics pour d’autres soirées organisées en salle de réception. C’est le cas de la soirée dont je vais vous parler : un bus arrive et une cinquantaine d’étudiants en sort, puis entre dans la salle où je travaillais ce soir là. Tous bien habillés, costumes, robes de soirée… Venus en bus pour repartir tous ensemble, le but était de fêter une fin d’année bien remplie.

D’après ce que je comprends à travers le discours d’un responsable de ces étudiants qui participait aussi, il doit s’agir d’une grande école, avec des grandes personnes qui ont du payer de grandes sommes pour être ici. La soirée commence et je fais mon job, service des boissons, des repas, et à disposition des invités. Sauf que certaines tables commencent à me réclamer régulièrement de renouveler leurs bouteilles de vin. Vous savez ce que l’on dit, le client est roi. Je ne suis qu’un petit étudiant avec de petites responsabilités : je m’exécute.

Vers la fin de la soirée, deux jeunes filles viennent nous voir au bar pour nous demander d’arrêter de servir telle ou telle table, leurs collègues étudiants semblaient sérieusement amochés. Je n’ai pas eu besoin de beaucoup de temps pour en avoir la confirmation : très vite ces messieurs se sont approchés du bar, et mon demandé ce qui doit ressembler à « A boire sivouplé ! ». Je me retrouvais donc entre des piliers de bar qui ne tenaient plus grand-chose et leurs collègues atterrées de les voir ainsi et surtout des conséquences que cela pourrait avoir.

Au final, après que tous soient partis (debout, à pied ou sur l’épaule d’autres étudiants, heureusement qu’ils ont pensé au bus…), nous avions pour mission de ranger et nettoyer la salle. Le constat était terrible : des tables plus roses qu’un bisounours, inondées de vin, des bouteilles renversées… Clairement tout partit à la poubelle sans rien pouvoir nettoyer. Et cette odeur de vin resta plusieurs jours avant que l’on ne puisse la dissiper totalement.

J’en ai terminé pour ces quelques anecdotes. Peut être en retrouverais-je d’autres si cela vous a plu (hésitez pas à le dire). En attendant je retourne à l’écriture de mes mémoires « Une vie, cette vie »

Si vous souhaitez découvrir d’autres astuces d’animateurs, nous vous invitons à consulter notre rubrique dédiée: “Le coin des animateurs”! Nous espérons que cet article vous a plu. Si c’est le cas n’hésitez pas à cliquer sur le bouton “j’aime” ci dessous et à le partager!

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Leave a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.