Emy/ juin 11, 2020/ Les Jeux de soirée

Pourquoi nous n’aimons pas le jeu « Blanc Manger Coco » !

Depuis quelques années, nous entendons beaucoup parler du jeu Blanc Manger Coco®. Tout d’abord intrigué par ce nom étrange puis par l’engouement qu’il suscitait, nous avons tardé à tester ce jeu et nous fûmes extrêmement déçus à l’arrivée. Nous allons essayez de vous expliquer pourquoi et quels jeux nous préférerions vous recommander si vous souhaitez proposer un jeu en soirée à vos amis par exemple.

Une mécanique vue et revue :

Notre première déception fut sur le manque d’originalité de la mécanique de jeu. Certains d’entre vous auront certainement repérés les similitudes avec un autre jeu d’ambiance très connu Taggle®. Dans le jeu Taggle®, le premier joueur pioche une carte réflexion. Les autres joueurs disposent d’une liste de phrases. L’objectif est de trouver la meilleure réplique ! Cela ne vous rappelle rien ? Nous sommes vraiment très proches du jeu Blanc Manger Coco. Sauf que Blanc manger coco a été commercialisé en 2014 soit 3 ans après le jeu Taggle® qui connaissait déjà un succès très important…

Quand on regarde un peu plus en détail les inspirations du jeu, ce dernier a été créé par deux Français en s’inspirant du jeu Américain « Cards against Humanity® » qui lui-même s’est inspiré du jeu « Apples to Apples ».

Notre alternative de jeu :

Nous préférons de loin vous conseiller le jeu originel « Apples to Apples® ». Ce jeu est également basé sur l’alliance de plusieurs cartes cependant c’est un peu différent. Chaque joueur dispose de 5 cartes rouges contenant un nom, un lieu, un évènement ou une action par exemple.

Imaginons que le juge montre la carte « Ridicule ». Les joueurs observent leur jeu et choisissent la carte qui s’associe le mieux à celle du juge. Le juge choisit, alors, l’association qui lui parait la plus pertinente par rapport à ses goûts ou à son vécu. Le joueur désigné pour la meilleure association gagne un point.

Si certaines cartes comme « Pigeon » ou « Miettes » peuvent paraître de bonnes associations, vous aurez peut être dans votre jeu des cartes plus spécifiques comme « Eddy Murphy » ou « Scout ». Il faudra imaginer comment seront perçus ces personnages par votre juge. Un sacré coup de poker ! Si votre juge a fait du scoutisme, gare à vous !  En tout cas, cela permettra de vous distraire avec des associations amusantes et surtout d’en apprendre un peu plus sur vos proches et leurs centres d’intérêts.

Apples to Apples - Jedisjeux - et les autres jours aussi

Un jeu pour parler trash et de sexe :

Très vite dans ce type de jeu, on se rend compte que pour gagner il faut avoir les cartes les plus trashs dans son jeu et cela a bien plus de valeur qu’une association bien étudiée en amont. Car même s’il existe une multitude d’humour, dans ce jeu ce sont les phrases autour de la sexualité ou provocantes qui risquent de recueillir la majorité des suffrages. Le jeu est alors biaisé par l’étape de tirage de carte.

Dans la multitude des humours qui peuvent coexister « jeux de mots », « humour noir » etc.… c’est bien souvent l’humour provoc’ qui étouffe tous les autres au détriment du jeu qui pourrait être bien plus riche. Une fois l’effet de surprise des premières cartes trashs passé, le jeu devient vite redondant et lassant.

Notre alternative de jeu :

Si vos amis aiment ce type d’humour, nous vous conseillerons plutôt le jeu « Privacy No limit ?® »

Un joueur pioche une carte et choisit l’une des situations gênantes évoquées dans la carte. Chaque participant vote de manière anonyme si oui ou non il est concerné par la situation. Puis il doit estimer le nombre de réponses affirmatives qui seront recueillies sur l’ensemble du groupe. Les votes restant anonymes, tout peut être avoué et parfois les langues se délient !

Privacy No Limit ! | Case Départ

On peut également vous conseiller le jeu « Les gens qui® »

Dans ce jeu, on juge les personnes qui nous énervent au quotidien. Le juge pioche une carte par exemple : « Les gens qui arrivent toujours 30 minutes en avance à une soirée ». Les joueurs devront deviner ce que pense le juge au sujet de cette catégorie de personnes en utilisant les cartes suivantes « cœur sur vous », « juste un doigt », « un an de goulag », « peine de mort ». Le joueur ayant correctement deviné le sentiment du juge marque un point.

Les cartes mains du jeu de soirée les gens qui

Le titre Blanc Manger Coco était annonciateur du drame :

« Blanc manger coco », que faut –il comprendre dans ce titre ? Et bien rien d’après leurs auteurs dans une interview à la Dépêche : « Le nom comme ça quand on le prononce, on se dit que les mots n’ont rien à voir les uns avec les autres, c’est le principe de notre jeu, des cartes et des réponses qui d’apparence ne semblent pas aller ensemble ». Du coup si on suit cette logique les joueurs peuvent choisir une carte qui n’a aucun sens avec la carte du juge mais tant que ça fait rire c’est le principal ?! Et bien c’est parfois ce que nous avons vécu au cours de certaines parties.

Pour la petite histoire, quand Julien s’est rendu compte de ce système il a décidé de choisir ses cartes à l’aveugle en attendant que le jeu se termine le plus rapidement possible. Le pire c’est que parfois cela faisait bien rire l’assistance…enfin tous sauf nous !

Et vous qu’avez-vous pensez de ce jeu ? Vous trouverez d’autres critiques de jeux sur notre chaîne You tube. N’hésitez pas à nous le partager dans les commentaires ! Nous espérons que vous avez aimé cet article si c’est le cas n’hésitez pas à le partager et à cliquer sur le bouton « j’aime » ci dessous.

Partager l'article
  • 1
  •  
  •  
  •  
  •  
    1
    Partage

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.